Prototypage: les 4 types de questions à se poser

27 février 2019

Le prototype est un fantastique outil d’alignement interne en ce qu’il raccourci drastiquement le temps qu’il faut pour exprimer une idée et élimine une grande partie de la subjectivité de l’opinion et de la perte d’information qui survient fréquemment lors d’un échange purement oral (par exemple une réunion).

C’est également un outil d’apprentissage, lorsque des utilisateurs ou des collègues jouent avec un prototype, cela permet de révéler beaucoup plus d’éléments que lorsqu’on lit un cahier de spécifications fonctionnelles.

Comme on dit chez IDEO, si une image vaut 1000 mots, alors un prototype vaut 1000 réunions…A condition de se poser les bonnes questions avant de le concevoir. Comme déjà évoqué dans d’autres articles le prototype n’est pas une fin en soit, il est utile pour répondre à des questions, notamment:

1. Au niveau de l’utilisateur:

Que veut-on apprendre à son sujet?

Qu’est-ce qui a été compris rapidement, qu’est-ce qui pose encore problème?

2. Au niveau du problème:

Quelles parties ont été résolues facilement?

Quelles parties posent encore problème?

3. Au niveau du produit:

Quelles parties seront facilement implémentables lors de la mise en production?

Quelles parties peuvent présenter un challenge à implémenter?

Devons-nous développer de nouvelles compétences pour réaliser ce produit?

4. Au niveau des solutions potentielles:

Quelles sont les alternatives qui existent pour palier au problème observé? Lesquelles répondent le mieux au problème.

Y-a-t’il des patterns que l’on peut réutiliser de ces solutions existantes?

Faire la liste des craintes

Une manière de trouver des questions additionnelles à élucider lors d’une phase de testing est de lister toutes les craintes que l’on a au sujet de notre prototype. Par exemple dans le contexte d’une application d’écoute de musique:

Crainte: La bibliothèque risque de ne pas contenir la musique que je veux y trouver.

Question de recherche: Est-ce que les utilisateurs accordent de l’importance à la taille de la bibliothèque?

Crainte: Serais-je en mesure de facilement partager mes playlists avec des amis?

Question de recherche: Est-ce que les options de partage sont suffisamment mises en avant et découvrables facilement par les utilisateurs?

Lorsque l’on est au clair avec les questions que l’on cherche à élucider les discussions deviennent beaucoup moins subjectives et il est possible de retracer l’origine d’une feature, d’un choix graphique et de le défendre ou de le challenger de manière objective.

    Comments

Laisser un commentaire

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×