Carouge + Zero Waste

Client

Carouge + Zero Waste Switzerland

Roles
  • Design Thinking
  • UX Research
Date 2019

La ville de Carouge, épaulée par Zero Waste Switzerland a pour objectif de réduire la production de déchet au sein de la commune de 30% d'ici à 2020. Les deux organisations sont venus à nous afin de les aider à identifier les obstacles à cette mission ainsi que pour produire des idées aidant à modifier les habitudes des Carougeois.

Recherche et Insights

Afin de comprendre le context actuel, nous avons débuté ce mandat en participant a divers ateliers « Zéro Déchet » tenus par l’association Zero Waste, à Carouge. Cela nous a permit de nous entretenir avec les participants et comprendre les dynamiques en place.
Rapidement, nous avons compris que les personnes au contact de l’association, démontrant une volonté d’adopter de nouvelles habitudes vis à vis de la consommation et des déchets, étaient des personnes ayant sensiblement adopter une vision écologique au préalable. En bref, ces personnes étaient déjà convaincues par le mouvement avant d’y participer plus activement.

À l’inverse, les personnes nécessitant un effort de conviction plus élevé de la part du mouvement, ne participaient pas à ces workshops. Pire, ils les évitaient.

Workshops et Personas

Afin de pouvoir établir une compréhension plus fine des profils auxquels nous avions à faire, nous avons organisé plusieurs ateliers de Design Thinking. Au cours de ces ateliers, nous avons crée des personas (archétypes représentatifs d’un groupe de personnes) basé sur la courbe d’adoption traditionnelle de produit et comportements.

Nous avons pu constater qu’un persona manifeste un scepticism exacerbé vis à vis de l’adoption de comportements durables. Ce type de personnes représente donc un challenge important qui ne peut être résolu qu’en développant des mécanismes plus puissants qu’une simple campagne de communication.

 

Ideation & Concepts

Après ces phases de recherche et de compréhension, nous avons entamé un travail de développement de concepts créatifs afin de permettre à l’association de créer un impact considérable. Trois concepts en sont ressortis.

Concept 1

Le premier concept consistait à introduire des habitudes durables dans les foyers à travers les plus jeunes. En effet, il est avéré que les adultes ont une propension plus élevée à adopter des habitudes lorsqu’ils savent que leurs enfants les observent. Il est crucial pour eux de montrer l’exemple. De plus, nous avions observé qu’il existait un réel fossé en terme de sensibilité aux problématiques abordées entre la mère et le père ou encore entre la personne professionnellement active et la personne au foyer. Les enfants permettent donc d’amener l’information et de sensibiliser les parents sans créer un clivage entre deux visions pour le moins opposées.

Phase 1

Dans une première phase, les enfants débuteraient leur sensibilisation au travers de jeux ludiques, dispensés par les écoles de Carouge. Ces jeux consistent à utiliser des mécanismes de jeux pour enfants existants en y ajoutant une composante écologique.

Phase 2

Il n’est plus à prouver que les enfants sont capables de produire des idées originales. Ils sont parfois nettement plus à même d’émettre des idées à un problème, en utilisant une approche nouvelle. C’est pourquoi dans la deuxième phase de ce concept, les enfants participent à un concours d’idées inter-scolaire. Ceci a pour but de provoquer une prise de conscience des parents, au travers des expériences de leurs enfants.

Enfin, les écoles organiseraient plusieurs pièces de théâtre autour du thème du déchet.
Ces performances seraient vues par les parents, qui, à leur dépend, focaliseraient leur attention sur leurs enfants et seraient donc exposés aux messages de la pièce en question.

Phase 3

Lors de la dernière phase, les adultes sont visés au moyen de hackathons (évènements de création d’idées et d’entreprises). Ces hackathons permettent d’approcher les problématiques des déchets avec une tangente économique. En effet, permettre la conception d’opportunité économique, en concevant des startups dans l’économie cyclique, peut permettre à des personnes réticentes de rejoindre la cause. Le rôle des adultes serait dans cette phase de créer des pistes concrètes sur la base des idées émise par les enfants.

Concept 2

Parmi les trois concepts proposés, le deuxième vise à exploiter les ressources présentes dans le mouvement Zéro Déchet, à Carouge. En effet, l’association compte une grande base d’enthousiastes, qui font preuve d’une motivation contagieuse. L’association étant en sous-effectif afin de coacher les ménages carougeois dans leur traitement des déchets, nous y avons vu une opportunité de fournir une aide conséquente. Cela permet également à la population elle-même de donner une impulsion au mouvement, et de se l’approprier.

L’idée se base sur un mécanisme déjà existant au sein des bâtiments locatifs. Le constat est le suivant: Puisque chaque bâtiment est maintenu par un concierge, pourquoi ne pas avoir une personne dédiée à l’aide du traitement des déchets. En se basant sur la courbe d’adoption traditionnelle de produits, de services et de comportement nous pouvons déduire qu’au sein d’un même bâtiment peuvent se trouver des adopteurs précoces, comme des personnes appartenant à la majorité tardive. En ayant un point de contact au sein du bâtiment, nous pouvons créer un canal de communication plus personnel qu’au travers de campagnes de communications traditionnelles.

L’idée: Les Super Héros du Zéro. Des personnes déjà converties au mouvement zéro déchet, qui ont pour mission de fournir de l’aide et de l’information à leurs voisins, au sujet des déchets. Parmi d’autres tâches, ces personnes s’engagent à tenir des ateliers ponctuels sur la consommation dans leur bâtiment, pour aborder le recyclage, la réparation, ou autres sujets, et de faciliter le traitement correct des déchets dans le voisinage.

Les Super Héros du Zéro reçoivent un kit afin de venir en aide à la population. Le kit comprend des objets réutilisables à distribuer, des affiches compostables et du matériel pour tenir des ateliers.

De cette manière nous pouvons répartir l’influence de la campagne de façon géographique, chaque personne pourrait être disponible pour coacher des foyers dans son arrondissement.

Concept 3

Finalement, le dernier concept proposé vise à parler à la majorité tardive. Ce type de personnes possède une identité Carougeoise forte. Entre France et cantons environnants, les membres de cette commune ont développé un identité qui leur est propre et une fierté vis à vis de cette appartenance.

Plutôt que de parler d’écologie, nous avons pensé utiliser cette identité afin de permettre l’adoption d’habitudes durables. En effet, en créant des produits et une communication axée sur l’aspect identitaire, nous permettons à des gestes écologiques d’être inconsciemment adoptés.

Les produits

Une ligne de produits réutilisables, arborant des expressions locales (carougeoises et suisses), a été conçue. Ces produits, axés sur l’humour, facilitent l’adoption par le biais de l’auto-dérision et de l’expression identitaire.

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×